EnglishFrench
EnglishFrench

Rencontre avec Olivier Ruault, Association Tiers-Lieu le 21

Interview d'Olivier Ruault de l'association Tiers-Lieu Le 21

Quel est votre parcours ? Qu'est-ce qui vous a amenée à créer cette activité ?

Imaginée en 2019 par 2 entrepreneurs (la Super Ecole & Aj-Educ), l’association Tiers-lieu le 21
est aujourd’hui un regroupement d’acteurs économiques, culturels et sociaux, développé
pour répondre à des besoins dans les domaines de l’entrepreneuriat, la famille, le numérique
et la culture.

Quelles sont les prestations que vous proposez à vos clients ? Quels types de clients recherchez-vous ?

Nous proposons des espaces de travail partagés aussi bien adaptés aux entrepreneurs
indépendants qu’aux artisans. Dans nos locaux, il est facile d’échanger, d’expérimenter, de
collaborer, et ainsi d’activer ou développer un projet d’entreprise. Cette proposition s’adresse
alors aux entrepreneurs de tous âges, de tous les secteurs d’activités et de toutes formes
juridiques. Dans cette même démarche entrepreneuriale, la Maison UpUpUp est le lieu dédié
à l’artisanat et à l’upcycling. Nous y proposons des services de formations, des outils, des
espaces et des matériaux recyclés aux artisans & artistes qui veulent nous rejoindre.

Le Pôle Famille du Tiers-lieu, regroupe un ensemble d’éducateurs, thérapeutes et pédagogues
intervenant au côté des familles, c’est ce que l’on appelle la guidance parentale. Des espaces
confidentiels et chaleureux ont été créés pour accueillir les familles ainsi que leurs enfants.
Des espaces de création offrent alors des opportunités d’échanger et de partager. Nous avons
également élaboré le Module de Prévention Locale, un outil d’accompagnement financé par
le département du Gard (UTASI).

Le Tiers-lieu encourage la culture en proposant plusieurs espaces pour différents usages. Ces
usages peuvent être à destination des professionnels, des partenaires ou des habitants
(ateliers de lecture, d’écriture, mise à disposition d’ateliers, espace d’exposition, espace de
débat, etc.). Nous souhaitons ainsi mettre l’accent sur le partage de pratiques culturelles et
créatives via la collaboration entre les usagers. L’accès aux ateliers culturels peut alors se faire
via des rencontres directes avec des artistes intervenants (Atelier Martine Salvatge, les
exposants dans les espaces du Tiers-lieu, les intervenants extérieurs comme des musiciens,
poètes, dessinateurs…).

Enfin, soucieuse de l’importance croissante des outils du numérique dans nos vies,
l’association vient en aide aux personnes éloignées du numérique : répondre à l’urgence
numérique. Un conseiller numérique France Service au sein de notre structure propose un
suivi individuel à des personnes qui en ont besoin, en utilisant ou non les « chèques APTIC »
ou pass numériques. Il assure également des permanences pour aider les utilisateurs dans la
réalisation de démarches administratives variées ou sur l’utilisation de leurs appareils.

Pourquoi les clients viennent dans votre structure ? Quelle est votre valeur ajoutée ?

Dans le Gard et sur le secteur de l’Uzège, nous sommes un des seuls lieux à proposer ces
services. Nous axons notre démarche sur le partage et l’expérimentation, le tout dans une
ambiance conviviale, collaborative et en constante évolution. Les personnes qui nous
rejoignent ne sont pas seulement utilisateurs, mais peuvent être acteurs à leur tour et
participer à nos projets, bénéficier de notre réseau et développer leur entreprise.

Pourquoi avez-vous adhéré aux Entrepreneurs de l'Uzège Pont du Gard ?

Pour développer notre réseau et celui des résidents du tiers-lieu.
Pour participer aux activités du club et accueillir une soirée pour présenter nos outils

Partager cette interview c'est accentuer la visibilité de chacun d'entre nous ! Merci.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
Linkedin
Partager sur email
Email