Rencontre avec Eric Desnoues, Directeur des Nuits Musicales d’Uzès

Interview de Eric Desnoues, directeur des Nuits Musicales d'Uzès.

Quel est votre parcours ? Qu'est-ce qui vous a amené à cette activité ?

J’ai commencé l’étude de la musique lorsque j’avais 6 ans par le piano qui est toujours mon instrument de prédilection. J’ai par la suite intégré les classes de Direction d’Orchestre des Conservatoires de Lyon puis Genève, et je suis devenu à 20 ans un tout jeune chef d’orchestre.

Cependant, le monde de l’entreprenariat culturel m’attirait aussi et j’ai pu conjuguer mes deux passions en créant à Lyon, ma ville natale, en 1983 un Festival dédié à la redécouverte de la musique baroque jouée de manière « historiquement informée », c’est-à-dire en respectant les conditions et l’esprit dans lesquels les œuvres des 17ème et 18ème siècles ont été composées et interprétées à l’origine.

C’est en 1994 que le Maire d’Uzès, Jean-Luc Chapon, et son Adjointe au Tourisme, Yvette Doumens, ont fait appel à moi pour reprendre la Direction des Nuits Musicales d’Uzès. Je connaissais la renommée de cette manifestation car lorsque j’étais élève au Conservatoire de Lyon j’avais déjà entendu parler de ce prestigieux Festival et j’ai accepté avec enthousiasme cette nouvelle aventure.

J’ai pu ainsi développer avec mon  équipe un savoir-faire dans cette merveilleuse citée historique d’Uzès, et 27 ans plus tard j’ai toujours le bonheur d’être le Directeur des Nuits Musicales.

A qui s'adresse le Festival des Nuits Musicales d'Uzès ?

Les Nuits Musicales sont le rendez-vous de tous, mélomanes et grand public. La programmation artistique, consacrée initialement à la musique baroque, est également ouverte  à la musique classique, Romantique et au jazz. Elle réunit œuvres de référence et pièces inédites, avec à chaque fois la volonté de présenter des partitions fortes qui sont source d’émotions pour le public.

La provenance de notre public est assez diversifiée, sur 5000 festivaliers chaque année nous comptons environ 60% de public local et Gardois, 30% de public national et 10% de public international, ce qui fait que 40% du public vient de loin pour le Festival et induit des retombées économiques importantes pour l’Uzège.

Nous avons aussi créé il y a quatre ans avec Les Ombres, Ensemble baroque régional en Résidence dans le cadre des Nuits Musicales, une Académie de musique en contrepoint du Festival. Cette Académie permet à de jeunes musiciens de s’initier ou de se perfectionner dans l’apprentissage de la musique baroque. Elle attire des stagiaires venant de toute la France mais aussi de l’étranger, le plus éloigné étant venu du Japon.

Pourquoi les auditeurs choisissent de venir aux Nuits Musicales ? Quelle expérience leur proposez-vous ?

Chaque année nous proposons une programmation de grande qualité, avec des chefs, solistes et Ensembles qui font l’unanimité dans leur exploration et leur interprétation de la musique. Ce sont tous des artistes qui se produisent sur les grandes scènes des métropoles internationales. Nous nous attachons aussi à faire découvrir de nouveaux talents, comme par exemple pour les plus célèbres le contre-ténor Philippe Jaroussky, qui a fait ses débuts à Uzès, ou le Trio des frères Renaud et Gautier Capuçon.

La Ville d’Uzès et l’Uzège sont de par leur beauté architecturale, leur poésie, mais aussi  les restaurants, hôtels, chambres d’hôtes, l’ensemble des commerces et infrastructures, un écrin parfait et un atout considérable pour un Festival.

Les lieux historiques d’Uzès sont également très adaptés pour nos concerts et nous convions nos spectateurs à un véritable “itinéraire musical” au cœur des édifices historiques. Les concerts de plein-air dans la somptueuse Cour du Duché ou la Cour de l’Evêché sont des temps forts de la programmation, les concerts à la Cathédrale ou au Temple, dont les acoustiques sont parfaites, sont aussi très appréciés. Nous proposons maintenant des « escapades » en Uzège où les Municipalités ont très bien rénové des Temples comme par exemple à Fons-sur-Lussan, Arpaillargues ou Moussac. La nouvelle salle de spectacle, L’Ombrière, récemment construite à Uzès est un atout supplémentaire pour notre programmation, en Eté comme en hiver.

Le public nous renouvelle chaque année sa confiance et notre taux de fréquentation se situe toujours aux environ de 92% ce qui est la preuve d’un vrai succès public.

Pourquoi avez-vous adhéré aux Entrepreneurs de l'Uzège Pont du Gard ? Qu'est-ce que vous a déjà apporté cette adhésion ?

Nous avons toujours pensé que la Culture doit être une partie intégrante de l’économie et jouer un rôle moteur dans la dynamique d’un territoire. Les Nuits Musicales d’Uzès, qui s’inscrivent dans un efficace et harmonieux partenariat public-privé, sont je crois une belle illustration de ce positionnement. C’est pourquoi nous avons adhéré aux Entrepreneurs de l’Uzège Pont du Gard.

Grâce à notre participation aux Entrepreneurs nous avons pu mieux connaître notre environnement, croiser notre expérience et nos compétences avec d’autres acteurs locaux, et surtout nous nous sommes sentis moins isolés en faisant de belles rencontres humaines et amicales.

Partager cette interview c'est accentuer la visibilité de chacun d'entre nous ! Merci.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
Linkedin
Partager sur email
Email