Rencontre avec Alain Bozonnat de l’Université Populaire de l’Uzège

Interview de Alain Bozonnat

Quel est votre parcours ? qu'est-ce qui vous a amené à créer cette activité ?

J’ai 60 ans dont presque 30 consacrés à la vie associative, en tant qu’adhérent, administrateur, ou Président. Aucune des associations auxquelles j’ai adhéré n’avaient de but politique. Le bénévolat a toujours été ma ligne de conduite, même s’il coûte.

Pourquoi l’Université Populaire ?
. Parce que j’y retrouve en partie mes origines « populaires » :
je suis né de parents ouvriers et j’ai grandi dans un quartier HLM que l’on qualifierait aujourd’hui de « prioritaire »,
. Parce que je ne suis jamais allé à l’Université, c’était l’occasion d’y mettre les pieds ! Même si nous sommes loin des grandes Universités. Disons que le mot a plu à quelqu’un qui a quitté les bancs du lycée à 18 ans, inadapté à rester dans le carcan de l’Éducation Nationale.

Alors mon « apprentissage des savoirs » je l’ai fait différemment :
par mes tuteurs professionnels et par mes multiples formations dans des domaines divers et variés, qui m’ont permis d’évoluer d’un statut d’ouvrier à celui de Directeur des Achats France d’un Groupe international.

Je regrette que l’Éducation Populaire en France ne soit pas suffisamment reconnue. En Allemagne par exemple, le statut des Universités Populaires est aussi important que l’Education Nationale en terme d’effectifs et de poids économique. 

En parallèle de ma vie professionnelle je me suis engagé à mon tour dans la transmission de mes savoirs, d’abord auprès de personnes en réinsertion professionnelle, puis comme formateur, et enfin en enseignant dans des écoles de commerce auprès d’étudiants français et étrangers.

Et puis je suis arrivé à l’UP dans une période de crise où elle était sur le point de fermer. Là aussi depuis 6 ans j’ai pu transmettre mon savoir dans la gestion d’entreprise, ce qui a permis de redresser la situation avec la réussite que tout le monde connait. Tout cela grâce à l’appui d’administrateurs engagés et de soutiens financiers fidèles qui partagent les valeurs de l’association.

Quelles sont les prestations que vous proposez à vos adhérents ? Quels sont les profils qui viennent à l'UP ?

Nos adhérents sont de tous âges (de 5 à 80 ans), de tous horizons (25 nationalités), et toutes catégories sociales.

Contrairement à une entreprise commerciale, la croissance du nombre d’adhérents n’est pas un but en soi. C’est un baromètre important qui reflète l’attractivité d’une programmation, de la qualité des intervenants, des conditions matérielles d’enseignement, et du bien vivre ensemble.

Le passage de 500 à 900 adhérents en 3 ans confirme que toutes ces conditions sont réunies.

Notre offre de services est segmentée en 4 pôles :

  • Des actions sociales plus particulièrement tournées vers l’accompagnement à la scolarité, l’apprentissage du français et de la culture française, pour les primo-arrivants notamment,
  • Des activités artistiques et culturelles telles que cours de langues, ateliers artistiques, conférences, excursions, en partenariat avec 4 autres associations uzétiennes.
  • Un secteur bien-être qui regroupe des ateliers de développement personnel et d’expressions corporelles.
  • Enfin, un pôle Formation Professionnelle, en croissance dans un cadre réglementaire financier et qualitatif très strict.

L’UP loue également des salles de réunions à des tarifs intéressants pour des assemblées générales, réunions, conférences etc…

Je précise que l’UP s’autofinance à hauteur de 85 % de son budget de fonctionnement, seules les activités « actions sociales » sont subventionnées et cela à hauteur d’environ 50 % de leur prix de revient. Sur le principe de la solidarité, les inscriptions aux activités des 3 autres pôles financent les 50 % restants.

Pourquoi les adhérents choisissent de venir à l'UP ? quelle est votre valeur ajoutée ?

Certainement parce qu’ils y trouvent ce qu’ils recherchent et qu’ils y restent.

L’UP est connue et reconnue en Uzège depuis 32 ans. Certes il y a eu des années difficiles, mais il ne fait aucun doute maintenant que la diversité de la programmation annuelle, la qualité des 70 intervenants (dont 40 bénévoles), la modernité de notre centre d’activité sont des éléments importants qui influencent la décision de venir à l’UP.

L’autre élément important bien entendu est l’aspect financier. L’UP étant une association à but non lucratif la recherche d’un bénéfice n’est pas un objectif fondamental. C’est ainsi que nos tarifs ont baissé de 15 % il y a 2 ans et sont restés stables depuis.

Qui peut participer à des enseignements tels que ceux dispensés à l’UP pour un tarif unique de 6 € de l’heure ? Et qui plus est avec des facilités de paiement adaptées à toutes les situations personnelles.

Sur un plan pratique, mais cela à son importance, le centre d’activité est situé en centre-ville avec un parking municipal à proximité. Il est accessible aux personnes à mobilité réduite.

Depuis la crise COVID 19, l’UP s’adapte et pratique ses activités en visioconférence quand cela est possible.

C’est le cas notamment pour la poursuite des formations professionnelles.

Pourquoi avez-vous adhéré au Club des Entrepreneurs ? Qu'est-ce que vous a déjà apporté cette adhésion ?

A titre personnel j’étais adhérent du Club pendant plusieurs années. Ayant cessé mon activité professionnelle, il m’a semblé intéressant que l’Université Populaire adhère afin qu’il y ait une continuité. En tant que membre du Club j’étais plus connu de par mon statut de Président de l’UP qu’au travers de mes activités professionnelles !

L’UP est un acteur économique de la vie locale. C’est une association employeuse qui relève de l’Économie Sociale et Solidaire, un secteur différent de la majorité des entreprises du Club.

A ce titre, elle a toute sa légitimité pour travailler en réseau avec les membres du Club.

A chaque fois que possible nous privilégions les membres du Club. Ce fut le cas notamment lors de l’attribution des travaux de notre centre d’activités, ça l’est toujours dans l’ouverture offerte aux membres pour l’animation d’ateliers, ou pour la formation professionnelle.

Je terminerai en évoquant la formation professionnelle, secteur d’activité en développement, nous venons de recruter une assistante à temps partiel pour renforcer l’équipe.

L’UP est un organisme de formation depuis 1992. Il bénéficie d’un partenariat avec la CCI de Nîmes pour le passage des certifications linguistiques. Il répond à toutes les exigences réglementaires (Datadock) demandées par l’État en matière de qualité et de suivi des formations. Un processus de certification est en cours pour répondre à de nouvelles obligations qualité exigibles au 1er janvier 2022. Nous anticipons, nous serons certifiés dès 2020.

Je voudrais juste dire aux membres du Club de penser à l’UP pour leurs formations. Vous avez à côté de chez vous un organisme de formation, à bas coûts, qui peut répondre à vos besoins alors profitez-en !

Consommez local ne vaut pas que pour les productions maraichères 😉

Partager cette interview c'est accentuer la visibilité de chacun d'entre nous ! Merci.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
Linkedin
Partager sur email
Email