Rencontre avec Florian de Ailleurs et Uzès

Interview de Florian Stoll

Quel est votre parcours ? qu'est-ce qui vous a amené à créer cette activité ?

Je suis tombé dans cette potion magique tout petit. Je suis né au Maroc, de parents franco-allemands. J’ai effectué ma scolarité en Allemagne. Pendant les vacances, j’avais la chance de voyager à travers l’Europe et de retourner au Maroc. Plus tard, j’ai également eu l’occasion d’accompagner ma mère, qui était guide-interprète.

J’ai quitté le nid familial après mes études en hôtellerie et restauration pour travailler et vivre dans divers pays. J’ai posé mes valises autour d’Uzès en 1994, où je me suis installé.

Ma passion pour les voyages, m’a conduit dans une agence de voyage, ce qui m’a conduit à passer ensuite un BTS de vente et production touristiques. Suite à une restructuration de cette agence de voyages internationale, j’ai décidé de produire et d’accompagner des voyages sur mesure.

Après 1 an de réflexion, je me suis installé comme guide-accompagnateur et guide-chauffeur et j’ai passé ensuite une VAE pour obtenir ma licence du guide-conférencier.   

La 2CV "Bamboo", de Ailleurs & Uzès

Quelles sont les prestations que vous proposez à vos clients ? Quels types de clients recherchez vous ?

Je propose des balades hors des sentiers battus : le « slowtourism » est important à mes yeux. Et dans un futur (proche !) nous devons nous adapter à ralentir davantage et avoir le luxe de prendre du temps pour nous (pendant les vacances et lors de petits week-ends improvisés).

Je propose ces tours à bord d’une voiture de légende :  ma 2CV « Bamboo », mais aussi à pied en accompagnement.

Ma clientèle vient principalement de l’étranger : 80% de germanophones et 15% d’anglophones, c’est une clientèle qui souhaite goûter à « l’art de vivre à la française », et ma 2cv apporte un côté rétro à cette expérience de « voyage dans le temps ».

J’ai encore peu de clients Français, mais je pense que la tendance va changer, le paradigme du tourisme est en constante mutation, notamment du point de vue comme sociétal. Les gens veulent revenir à un tourisme de découverte avec plus de valeurs, aux côtés de quelqu’un de terrain, qui saura leur faire découvrir des endroits secrets, des histoires connues de ceux qui vivent ici.
Mes tours, sont adapté à une clientèle dynamique et curieuse de la vie, de la nature et des rencontres.

Pourquoi les clients choisissent de faire une balade en 2CV ? quelle est votre valeur ajoutée ?

Parce que je m’adapte à chaque client individuellement. A seulement quelques kilomètres de leur point de départ je leur offre la possibilité de s’évader dans une voiture nostalgique : découvrir les paysages, les villages et les villes ainsi qu’un patrimoine riche… et ils aiment que je leur raconte des histoires… 🙂

Pourquoi avez-vous adhéré au Club des Entrepreneurs ? Qu'est-ce que vous a déjà apporté cette adhésion ?

Je suis rentré au Club par l’envie de ne pas être seul dans mes démarches et d’avoir un réseau, notamment à travers la Commission tourisme. Je souhaitais me faire connaître des professionnels du secteur, car je travaille bien avec des agences réceptives à l’international. Je suis content d’en faire partie depuis maintenant… 7 ans ! C’est toujours un plaisir de se rencontrer, d’échanger et de travailler la main de la main.

Je voudrais ajouter qu’actuellement l’association donne encore plus de sens au mot « Club », pendant cette période de crise où nous avons beaucoup de questions, c’est un vrai soutien. Merci à vous.

Partager cette interview c'est accentuer la visibilité de chacun d'entre nous ! Merci.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
Linkedin
Partager sur email
Email